Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2013

Médecin de Famille

En Russie Vladimir Poutine a annoncé son divorce. La loi sur le mariage pour tous a  même  eu une  conséquence en dehors de la France, la douma vient en effet d’adopter un projet  de loi interdisant l’adoption d’enfants  Russes par les couples de même sexe et les célibataires issus des 14 pays autorisant le mariage gay.
On n’a jamais autant parlé de la famille, sur ce qu’elle doit être et sur sa composition. Mais pas de famille sans médecin de famille. De qui s’agit-il ? Entendons-nous bien, pas du médecin généraliste, encore moins du médecin référent ou prescripteur des séances de kiné ou des médicaments.
Le médecin de famille c’est celui que consulte la famille : les parents, les frères et sœurs et un jour vous-même. Mais aussi l’amie de la famille  à qui on donne l’adresse car elle ne sait pas qui consulter en confiance. Et après toujours son même étonnement, et pour cause…
 Le médecin de famille se différencie de tous les autres médecins par ses pratiques, il fait de la vraie médecine. Mais qu’est-ce donc  que cela ? La vraie médecine c’est celle qui allie savoir scientifique, sollicitude, modestie,  engagement.
Le cabinet du médecin de famille ne ressemble à aucun autre, dans sa salle d’attente on n’y trouvera pas les revues people ou celles des grands groupes de presse. Mais des classeurs pour répondre aux  questions de femmes, aux  questions d’hommes, des classeurs qui rappellent que la vraie médecine passe aussi et d’abord par la prévention et cela dès l’enfance.
Pour les enfants, sur une petite table en bois quelques jouets pour les faire patienter et des bandes dessinées. Tiens donc, à y regarder de plus près, il y a même un Lucky Luke : Sarah Bernard. Les fans du cow-boy solitaire, objecteront que ce n’est pas le meilleur de la série et que pour eux rien de mieux que les 31 premiers albums  des aventures de Lucky Luke, de notre enfance éditée par Dupuis. Bon d’accord, mais c’est quand même rassurant et on le relit même si on le connaît par cœur.
On a le temps pour s’informer, pour signer une pétition car : la vraie médecine, les hôpitaux publics sont en danger. En consultation le médecin de famille prend son temps pour écouter son patient, celui qui n’ose pas, qui s’assoie sur le bord du fauteuil. Les années passent et un jour le cabinet du médecin de famille va fermer. Et c’est normal. Parce que ceux qui nous soignent n’ont pas seulement des devoirs envers leurs patients, mais aussi des droits à, prendre du temps pour eux, pour leur famille, pour leurs amis…Ce n’est pas pourtant, chers lecteurs, la fin de l’histoire mais le début d’une autre histoire, une histoire de famille

10/09/2012

Retour de Saint Pétersbourg

Chers lecteurs et amis de Russie en Roulettes me voilà de retour de Saint Pétersbourg après une semaine riche en émotion et découvertes. Je dois, avant d’écrire sur ce voyage en Russie, revoir mes notes et prendre le recul nécessaire pour une analyse la plus objective possible. Je vous dis alors à  bientôt.

30/08/2012

Transport du Fauteuil Roulant en Avion.

voyage,russieLe visa pour la Russie m’a enfin été délivré !  A 48h du départ, il est temps de s’occuper des derniers préparatifs et en particulier du transport de mon indispensable compagnon de voyage : mon fauteuil roulant.
Rappel des épisodes précédents. Comme vous le savez, chers lecteurs de Russie en Roulettes, ce n’est pas mon premier voyage en Russie. Jusque-là, le transport du fauteuil n’avait pas posé problème. Or, quelle ne fut pas ma surprise,  lorsque l’agence de voyages m’a contacté pour me demander : la hauteur, la largeur, l’épaisseur et enfin le poids exact de mon  fauteuil roulant. Et ce, à la demande de la compagnie aérienne Air France. Peut-être y a-t-il maintenant des consignes de sécurité ? Toujours est-il qu’il m’a fallu dans l’urgence retrouver la notice avec les caractéristiques du fauteuil, car s’il est toujours possible de le mesurer, le peser, surtout lorsque on y a rajouté des accessoires, est plus compliqué.
Pour mes autres voyages en avion j’avais fait fabriquer, sur mesure, une housse destinée à protéger mon fauteuil. Il a donc fallu aussi peser la housse et le papier bulle qui l’enveloppe. Enfin bref, l’affaire est dans le sac, le fauteuil aussi…
La prochaine fois qu’il roulera, ce sera pour aller à la rencontre du cavalier d’Airain !

26/08/2012

Visa pour la Russie

Depuis quelques mois, j’envisage de repartir en Russie, mais cette fois en autonomie, et bien sûr,  avec mon fauteuil roulant.
La première étape avant le départ pour la Russie est donc l’obtention du visa.
Vous connaissez, chers lecteurs de Russie en roulettes, les difficultés des démarches auprès des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). L’obtention du visa pour la Russie relève aussi des 12 travaux d’Asterix et de la recherche de l’obtention du laisser passer A 38 ! Un premier conseil, mieux vaut commencer vos démarches le plus tôt possible, cela vous évitera les nuits blanches  avant le départ. La première étape est de choisir votre hôtel qui vous délivrera le fameux VOUCHER touristique. Il ne s’agit pas d’un visa, mais simplement d’un document attestant de votre lieu de résidence et des dates de votre séjour. Bien entendu, vous savez qu’il vous faudra un passeport en cours de validité. Mais il vous faudra aussi une attestation d’assurance originale d’une compagnie  acceptée par la Russie. Je pensais avoir un document conforme…et bien non ! Et je passe sur la classique photo d’identité qui doit  avoir moins de 6 mois.
Reste enfin à compléter le formulaire de la demande de visa qui n’est que la première étape de la procédure. Et là, mieux vaut être à l’aise avec les formulaires en ligne et avoir un ordinateur bien paramétré.
Dois-je vous l’avouer, chers lecteurs de Russie en Roulettes, j’ai été pris par le temps et  la complexité des démarches. A jour J -15 du départ prévu, il fallait trouver une solution. J’ai donc confié mon dossier à une agence de voyage spécialisée qui s’occupe de toutes les formalités administratives. Et c’est là que j’ai appris que mon attestation d’assurance,  qui ne mentionnait pas spécifiquement la Russie, n’était peut-être pas  valable. Mais problème vite résolu, il suffit de prendre une assurance spécifique pour le voyage.
Etant passé par une agence, je n’ai donc pas eu l’opportunité de me rendre au premier centre de visas pour la Russie . Depuis le 6 juin 2012 ce centre est maintenant l’unique accueil parisien de demandeurs de visas pour la Russie.
Epilogue, dans un prochain billet…