Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/09/2008

Utilisation Russe des BASM ?


Samedi 27 septembre 2008 handicap international organise la 14e pyramide de chaussures contre l'utilisation dans les conflits des bombes à sous-munitions. La Russie serait selon une étude  d’handicap international  parmi les pays producteurs et utilisateurs de BASM. Depuis 1995 handicap international milite pour l'adoption d'un traité interdisant l'utilisation des BASM. La conférence de Dublin du 19 au 28 mai 2008 a vu 107 états adopter le texte interdisant les BASM. La Russie a déclaré en novembre 2007 qu’elle ne soutiendrait pas un instrument juridique qui réduirait sa capacité de défense. Les BASM pendant et après les conflits touchent à 98 % la population civile (source handicap international). À l'exception de la Russie : les États-Unis, la Chine, l’inde, le Brésil, Israël et le Pakistan n'ont pas souhaité rejoindre le processus initié à Oslo  en 2007 pour l'interdiction des BASM. Si la déclaration de la Russie en novembre 2007 est légitime, Russie en Roulettes espère néanmoins, une ouverture de la diplomatie Russe. En effet  les mines antipersonnel  et les BASM sont causes de handicap. Handicap international agit d'ailleurs en Russie depuis 2000 avec des programmes spécifiques dans les villes de Moscou, Perm, Pskov, en soutien d'associations locales. En Tchétchénie également avec l'envoi de fauteuils roulants