Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2012

Consommateurs Vaches à Lait.

Le lancement de free mobile par Xavier Niel PDG de free, relance cette question. Le consommateur  peut-il réellement faire jouer la concurrence ? L’économie est  mondialisée et cela,  nous dit-on, jouerait en faveur du consommateur. Pourtant, pour une entreprise,  rentrer sur un marché, investir à l’international est parfois compliqué. Cela dépend aussi des orientations  économiques  du pays d’accueil. Ces dernières années, les dirigeants russes ont mis l'accent avec une insistance croissante sur l'importance de la modernisation de l'économie, en soulignant la nécessité de réduire la dépendance à l'égard des recettes pétrolières et de diversifier l’activité. C’est ce qu’observe le rapport de l’OCDE  2011. Dans la Russie d’aujourd’hui, il faut parfois avoir une vision à long terme, faire preuve de patience et ce malgré les incertitudes politiques, car cela  peut finir par devenir rentable. Pourtant, le consommateur sera-t-il gagnant ? Dans le secteur de l’industrie pharmaceutique, en Russie, comme dans les autres pays, les groupes pharmaceutiques se partagent le marché. Le groupe Sanofi Aventis a récemment pris l’option de s’implanter localement. L’usine de production d’insuline  Sanofi-Aventis Vostok devrait atteindre son maximum de production en 2012.
Toutefois, le consommateur sera-t-il gagnant  ou  vache à lait ?