Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/08/2011

Lourdes film de Jessica Hausner

Surprenant choix de film en cette période estivale. Pas très orthodoxe penseront certains lecteurs de Russie en Roulettes. Mais bon, face à un ciel peu clément et une météo pluvieuse…
Ce film fut primé en 2009 à la Mostra de Venise.  C’est l’histoire de personnages, d’un pèlerinage à Lourdes. Ces personnages, vont nous  jouer l’histoire d’une jeune femme  en fauteuil roulant, Christine,  atteinte d’une sclérose en plaques, interprétée par Sylvie Testud.  Des accompagnateurs, des bénévoles de l’ordre de Malte, interprétés par Léa Seydoux et  Bruno Todeschini. Il y a aussi la compagne de chambre de Christine, les autres malades ou handicapés et la ville de Lourdes. Mais, surprenant aussi dans ce pèlerinage à Lourdes, la foi, même si elle est présente en apparence au fil des scènes,   à travers les rituels,  ne semble pas être la question centrale.
Le cœur de l’histoire, ce sont les réactions et rapports humains pour faire face au handicap. Comme la réaction de Christine qui  compare : le pèlerinage à Rome est  plus « culturel ». Sylvie Testud a une certaine vérité dans son jeu, dans ses expressions : son regard, son petit sourire forcé adressé aux aidants qui lui viennent en aide... Il y a parfois dans Lourdes le film  de Jessica Hausner   comme une atmosphère de Schadenfreude.
Très vite, les jeux de séduction prennent le dessus, malgré le cadre de Lourdes, malgré le handicap. Chacun semble davantage penser à la vie sentimentale.  Qui de Sylvie Testud ou de Léa Seydoux séduira l’accompagnateur Bruno Todeschini ? Un certain humour parfois, on n’est quand même pas dans le miraculé de Jean Pierre Mocky.
 Soudain, le miracle semble se produire, apparence ou réalité momentanée ? Christine se passe de son fauteuil, retrouve maladroitement ses gestes, sa marche, elle danse même avec le séduisant accompagnateur. Mais cela va-t-il durer ? Le miracle a-t-il eu lieu ? C’est l’une des interrogations sur laquelle se termine le film.
Dans ce film, comme dans la réalité, les personnes handicapées ne peuvent-elles retenir l’attention que si, par miracle, elles échappent à leur condition ? A la sortie de la séance, une spectatrice m’attendait et me tenant la porte me demanda : est-ce que je peux me permettre une question, êtes-vous déjà allé à Lourdes ? Qu’avez-vous pensé du film ?

04/08/2011

Témoins de Passage

Chaque jour de l’été, Guyonne de Montjou   reçoit sur l’antenne de France Inter, de 16 heures à 17 heures, des journalistes de la presse écrite. Les grandes signatures comme on dit, les témoins de l’histoire en marche, les correspondants en poste dans un pays étranger. Le 26 juillet 2011 c’était au tour de Marie Jego journaliste au monde et correspondante en Russie. De passage à Paris, Marie Jego livre aux auditeurs de France Inter sa vision de la Russie. Dans le monde en date du 24 juin 2011, dans un article intitulé, un ascenseur pour 800 000 invalides, Marie Jego s’indigne des difficultés d’Evguenia Gourova, étudiante de 21 ans, en fauteuil roulant, pour accéder à la station métro Pouchkinskaïa à Saint-Pétersbourg. On n’épiloguera pas sur les difficultés techniques  pour rendre accessibles certaines stations du métro de Saint-Pétersbourg ou de Moscou. C’est une  problématique bien connue par les lecteurs  de Russie en Roulettes. Comme d’ailleurs, de tous les voyageurs en fauteuil roulant à Paris ou à New York dont l’accès au métro est impossible. On peut néanmoins s’interroger, pourquoi présenter systématiquement les aspects négatifs de la Russie dans le domaine du handicap ? C’est un marronnier comme un autre ? Parce que ce jour-là il fallait rendre un article ? Les thèmes pour un article positif  sur la Russie et les personnes handicapées ne manquent pourtant pas. Certes les difficultés existent et il ne s’agit pas de  les nier. Mais, comme  dans tous les pays, mêmes les plus « avancés ». Pour ne citer en France que la campagne de l’APF  : les  bâtons dans les roues ou bien   la décision n° 2011-639 DC du 28 juillet 2011 du conseil constitutionnel mais aussi  le témoignage publié par rue 89 : mon conjoint est en fauteuil roulant  et j’aimerais qu’il puisse vivre sa vie. En attendant la journée nationale d’actions du 27 septembre 2011 avec l'APF, ces exemples  illustrent bien  que la conquête de l’accessibilité est un combat  de tous les jours !

31/07/2011

Côtelettes Russes

cuisine,cuisine russe,cuisine à la plancha,russieC’est l’un des plats les plus populaires en Russie. Mais ce que les russes appellent  côtelettes  sont en fait des boulettes ou croquettes de viande ou de poisson. Il en existe de nombreuses variétés en fonction de la viande ou du poisson  qui servent de base à la préparation.
Russie en Roulettes vous propose aujourd’hui les côtelettes de bœuf.
Pour quinze à vingt côtelettes, suivant la taille,  mélanger 1kg 500 de viande de bœuf avec 100g de pain sans croute que vous aurez fait tremper dans du lait puis que vous aurez bien pressé pour en extraire le surplus de liquide. Ajoutez un bel oignon et deux gousses d’ail  finement émincés ou mieux encore passés à la moulinette. Puis ajoutez 2 jaunes d’œuf, une poignée de persil, de cerfeuil ou d’aneth haché. Salez et poivrez. Bien mélanger le tout pour obtenir un mélange parfaitement homogène.
Une astuce pour vous assurer que votre préparation est bien assaisonnée, prenez en une petite cuillère que vous faites cuire 50 secondes au micro-ondes et goutez ! Si cela vous semble trop fade, pas assez relevé, rajoutez sel poivre oignons…
Quand le goût vous convient, il ne vous  reste plus qu’à former les côtelettes. Prenez l’équivalent d’une cuillère à soupe, et là, ou  bien vous formez une belle boule ou bien vous aplatissez le mélange sous forme de galette d’un bon centimètre d’épaisseur.
La cuisson, là aussi plusieurs options sont possibles. A la poêle à feu moyen après avoir roulé vos côtelettes dans de la farine ou dans de la chapelure. Ou mieux encore à  la plancha.
L’intérêt des côtelettes c’est qu’elles sont aussi bonnes chaudes que froides. On peut les servir  pour un buffet ou un pique-nique.
Les côtelettes se congèlent sans problème. Dans ce cas les envelopper une à une dans du papier de cuisson. C’est bien agréable de pouvoir en sortir 1,2,3… en fonction de votre appétit

29/07/2011

Les Plus Belles Cathédrales de France

russie,histoire,histoire russe,cathédrale orthodoxe russe saint nicolas de niceLa France, première destination touristique au monde en 2010,  accueillera encore pour les vacances d’été  2011 de nombreux touristes étrangers. L’hexagone ne manque pas de sites à visiter. Il y a  bien sûr les châteaux de la Loire. Mais parmi les édifices religieux, qu’elle est la plus belle cathédrale de France ? C’est la question qu’a posée le blog hôtel info. 51 cathédrales prenaient part au concours. Notre-Dame de Paris arrive à la première place.  La Cathédrale orthodoxe russe Saint Nicolas de Nice est la deuxième du classement.
La ville de Nice de 1856 à 1860 est le lieu de séjours prolongés de l’impératrice Alexandra Féodorovna,  veuve de l’empereur Nicolas Ier. Très vite une colonie russe se forme et  l’impératif de la construction d’un lieu de culte adapté aux fidèles orthodoxes se pose. En 2010 la cathédrale orthodoxe russe Saint-Nicolas de Nice a fêté ses 150 ans. Russie en Roulettes vous propose  chers lecteurs de découvrir l’ensemble du classement et des photos des 150 plus belles cathédrales de France.