Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/12/2011

Comité Paralympique Russe

En cette fin  d’année 2011, le comité paralympique russe, fête ses  15 ans d’existence.  Malgré de faibles moyens,  car les infrastructures manquent encore pour la pratique du  handisport en Russie, les sportifs obtiennent de bons résultats dans les compétitions IPC : 8ème au JO Paralympiques de Pékin en 2008.  La première  étape de la coupe du monde 2011  de ski de fond et de biathlon en Norvège  à Sjusjoen s’achève avec 50 médailles :20 or, 17 argent et 13 bronze.
Pour  les jeux Paralympiques 2012 de Londres, la Russie annonce la délégation la plus importante de son histoire avec 200 athlètes. Dans la perspective des jeux  Paralympiques  2014 d’hiver à Sochi,   une série de manifestations ayant pour but le changement de regard de la société russe sur les personnes handicapées sont prévues.

11/12/2011

La Dame de Pique à l’Opéra-Bastille

Pour sa saison  2012,  l’Opéra-Bastille  a programmé  7 représentations de  La Dame de Pique. Cette nouvelle d’Alexandre Pouchkine fut écrite en 1833 et adaptée en opéra par Piotr Ilitch Tchaïkovsky.
 La Dame de Pique est l’histoire d’un jeune officier du génie, Hermann, qui tente de connaitre le secret de la comtesse Anna Fedotovna : trois cartes gagnantes au jeu de cartes le Pharaon.  C’est aussi une nouvelle sur le hasard du jeu qu’on ne maîtrise pas.
Alors qu’Hermann s’introduit chez la comtesse pour lui soutirer le secret des trois cartes, paniquée, celle-ci meurt avant de lui avoir révélé son secret. Vous pouvez chers lecteurs de Russie en Roulettes  voir cette scène clé de l’opéra, dans une version sous-titrée de 2007 au théâtre Marinsky de Saint Pétersbourg
Vision ou hallucination, après la mort de la comtesse son spectre donne à Hermann   trois cartes : Trois, Sept et As. Mais la réalité du jeu sera tout autre, les cartes gagnantes seront : Trois, sept…. Et la Dame de Pique !
Il est à noter que l’opéra Bastille fait un effort particulier pour que les personnes handicapées accèdent aux représentations dans les meilleures conditions. L’accueil téléphonique et la possibilité de réservation pour les personnes handicapées est  satisfaisant. Nous vous en dirons un peu plus après le spectacle du 3 février 2012.

20/11/2011

Société civile et monde associatif en Russie aujourd'hui

A l’occasion de son 50ème anniversaire l’ACER- RUSSIE organise le 25 et le 26 novembre 2011, un colloque sur le thème :  Société civile et monde associatif  en Russie aujourd'hui.
Cette réflexion faite en partenariat avec les chercheurs du centre d’étude des mondes Russe, Caucasien et  centre-européen ( CERCEC/EHESS-CNRS) et le centre d’études et de recherches internationales (CERI/ Sciences Po-CNRS) a pour objet de réfléchir sur les formes et les enjeux de l’action associative dans le Russie d’aujourd’hui.

Sujets traités :
Vendredi 10h-12h
Des mouvements dissidents aux associations non gouvernementales
Vendredi 13h30-15h 30
Les associations, entre la société et l’Etat
Vendredi 16h-18h
Les effets intérieurs de la présence internationale
Vendredi 20h30-22h 30
Les nouvelles formes de protestation et d’entraide en Russie aujourd’hui
Samedi 9h 30-11h
Les relations du monde associatif avec l’Eglise.
Samedi 11h15- 12h30
Conclusion
Quelles sont les perspectives de développement pour les associations en Russie?  

Entrée libre, mais attention, inscription obligatoire dans la mesure des places disponibles :
colloque.acer-russie@acer-mjo.org ou au 01 42 50 53 46
Vendredi 25 novembre de 9h 30 à 18 h : CERI, 56 rue Jacob, 75006 Paris
20h30 à 22h 30 : Collège des Bernardins 20 rue de Poissy, 75005 PARIS
Samedi 26 novembre de 9h 30 à 12h 30 : EHESS Salle Lombard, 96 Bd Raspail, 75006 PARIS

14/11/2011

Le film Intouchables

Ma dernière note  sur le film Intouchables a suscité des réactions qui m’ont interpellé. Ce film peut –il changer la vision de la société sur le handicap?
Pour moi le film Intouchables n’est pas un bon film et ne changera pas le regard de la société sur le handicap. Pas plus que sur les jeunes de banlieue. Quel message envoie  le film Intouchables à ces jeunes ? Inutile de faire des études pour s’en sortir, il faut espérer rencontrer un milliardaire, faire une émission de téléréalité à moins d’être Zinédine Zidane ou Jamel Debbouze…
Certes, Intouchables est basé sur une histoire vraie.  Mais il est dangereux de faire un exemple sur un parcours de vie unique. Car cette histoire est bien loin de la réalité du handicap. C’est un conte de fée et certes on  a tous envie et besoin d’y croire. C’est peut être une des explications du succès de ce film.
Mais la réalité du handicap, c’est d’abord vivre au quotidien avec son handicap et pour beaucoup d’entre nous « vivre » avec l’allocation adulte handicapé soit : 743,62 euros par mois. Pour les handicapés qui pourraient travailler, l’accès à l’emploi reste difficile et peut se résumer ainsi, rien ne sert d’avoir des  diplômes, même universitaires, de l’expérience, encore faut-il  rencontrer la bonne personne au bon moment. La semaine pour l’emploi des personnes handicapées du 14 au 20 novembre 2011 a pour fonction principale, comme le film Intouchables, de rassurer le corps social. Alors que l’on demande aux salariés de travailler plus longtemps, il est bon qu’ils croient, une fois devenus handicapés à la suite de conditions de travail difficile, que  l’entreprise et la société ne les laisseront  pas sur le bord de la route.
 La réalité du handicap c’est aussi une liberté d’aller et venir qui progresse trop lentement car l’accessibilité est encore à conquérir.
Quant à l’humour du film Intouchables ?  Le personnage du handicapé n’est qu’un rôle secondaire,  il sert de faire-valoir au personnage incarné par Omar Sy qui découvre une facette du handicap, mais  dans un contexte exceptionnel : un hôtel particulier avec un milliardaire tétraplégique. Oui Patricia  comme toi j’ai été gêné et choqué  par  la scène sur la moustache, et les rires de la salle. L’humour sur le physique me dérange. Il y  a eu dans l’histoire de France, une certaine France  qui a ri  sur le physique des juifs. Aujourd’hui certains rient beaucoup en  voyant un tétraplégique « relooké » en Adolphe Hitler…….
Et pourquoi se gêner, les associations d'handicapés cautionnent le film Intouchables, le grand public découvre,  et les médias applaudissent !!!
Toutefois Marie,  je suis d’accord avec toi sur un point, le rôle déterminant que peut avoir un  soignant dans la vie d’une personne handicapée.