Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2009

Recette des Blinis


 Les blinis sont une tradition bien ancrée dans la gastronomie Russe. Les Russes font des blinis tout au long l’année, toutefois, c’est dans la semaine qui précède le grand carême  que ces crêpes sont à l’honneur.

Préparer d’abord le levain. Pour 20 à 25 blinis mélangez 40g de levure de boulanger dans un demi verre d’eau avec une bonne  cuillère à café de sucre et une de sel. Attendre une dizaine de minutes pour que le mélange mousse.
Dans un grand saladier mettez 500g de farine de blé, faites un puit et versez  y votre préparation. Tournez doucement  pour bien  intégrer un peu de farine dans votre mélange et terminer ainsi  votre levain. Laissez reposer à nouveau  un bon quart d’heure.
Quand votre levain est bien monté,  incorporez en tournant le reste de la farine tout en ajoutant petit à petit un demi litre de lait tiède et 3 œufs entiers. Mélangez  pour que la pâte soit bien  homogène. Laisser reposer au moins une heure. Votre pâte a doublé de volume !
La cuisson : soit vous investissez dans l’achat d’une poêle à Blinis (petite poêle de 13 à 15 cm) soit vous en faites plusieurs dans une grande poêle.
Vous pouvez les cuire  au beurre, au lard mais  l’huile est préférable car plus légère.   Versez l’équivalent de 2 cuillères à soupe pour former une  petite crêpe d’une dizaine de cm de diamètre, répétez l’opération plusieurs fois en fonction de la taille de votre poêle. Retournez vos blinis et les  faire cuire 1 ou 2 minutes  de l’autre côté.
Pour les garder au chaud mettez les dans un torchon légèrement humide dans une assiette que vous poserez  sur une casserole d’eau bouillante. Ainsi vos blinis resteront chauds et moelleux.
Vous pouvez ensuite les servir avec du beurre fondu, de la crème fraîche, du Tarama  des harengs, des poissons fumés,  des œufs de truite ou de saumon……..

10/01/2009

Tarama Russe

Le tarama est un des zakouskis qui a souvent sa place sur la table Russe. Avez-vous déjà fait vous-même le tarama, ce n’est pas compliqué et tellement plus goûteux que le tarama que l’on trouve  dans les grandes surfaces!
Achetez une poche d’oeufs de poisson fumé (en général des œufs de cabillaud, 100g environ).
Enlevez délicatement la peau qui recouvre les œufs. Mélanger très finement ces œufs avec le jus de trois citrons, une cuillère à soupe d’huile d’olive, une cuillère à soupe de crème fraîche et du poivre du moulin. Et c’est tout ! Préparé ainsi le goût des oeufs de cabillaud ressort particulièrement. Si vous trouvez le mélange trop fort vous pouvez l’atténuer en rajoutant de la crème fraîche.
Dans certaines recettes  on incorpore,  une tranche de pain de mie rassis trempée dans du lait, voire 2 ou 3 oignons nouveaux.  A vous d’essayer !
Vous pouvez  préparer le tarama à l’avance et le  conserver  5 ou 6 jours au frigo.
 Il ne vous reste plus qu’à déguster votre préparation sur des toasts, ou mieux encore sur des Blinis, autre grand classique de la cuisine Russe,  dont Russie en Roulettes  donnera sa recette le mois prochain.

13/12/2008

Bœuf Stroganoff

Créé au 19 ème siècle, par un cuisinier français pour le comte Stroganoff, riche négociant  de Saint Petersbourg en Russie, ce plat, connu dans le monde entier, est   surtout facile à préparer. Il convient toutefois d’éviter de le réchauffer.
Pour 2 ou 3 personnes, demander à votre boucher de vous couper 400g de bœuf  en allumettes (bavette par exemple, mais ma grand-mère achetait de la basse côte). Salez et poivrez la viande, la laisser en attente. Dans une grande poêle, faites revenir  dans un peu d’huile 2 oignons finement hachés sans les laisser dorer. Couvrir et laisser cuire doucement environ 25 minutes en remuant de temps en temps. Dix minutes avant la fin de la cuisson, rajouter 200g de champignons coupés en morceaux. Réservez cette préparation au chaud. Rajoutez un peu d’huile dans la poêle  si nécessaire et faites revenir la viande à feu vif tout en remuant. Dès que la viande est saisie, saupoudrez d’une cuillère à soupe de farine et laisser cuire encore une minute. Verser sur la viande 100g de crème bien mélangée avec  une cuillère à soupe de moutarde.  Faites cuire à feu vif pendant une minute. Rajoutez les légumes, rectifiez l’assaisonnement, saupoudrez de persil et d’aneth et servez immédiatement avec des pommes allumettes.
Mes astuces – Pour vous avancer vous pouvez préparer les légumes avant. Si vous préférez un plat un peu plus relevé ajoutez un peu de paprika au mélanger crème - moutarde. Si vous avez vraiment besoin de réchauffer rajoutez une cuillère à soupe de crème mélangée à  2 cuillères d’eau.

25/10/2008

Le Bortsch Soupe Russe Traditionnelle

La soupe est indissociable de la cuisine et de la table  Russe. Le Bortsch est la soupe traditionnelle en Russie. De Moscou à Saint-Pétersbourg, il y a autant de recettes de Bortsch  que de Russes. La cuisine Russe traditionnelle est une cuisine aux ingrédients simples, souvent peu onéreux,  contrairement à ce que peuvent parfois laisser penser les restaurants Russes de Paris, surtout au moment de l'addition !
Russie en Roulettes propose une recette de   Bortsch facile à adapter en fonction du contenu  de votre frigo. Il suffit de respecter la présence de bœuf ainsi qu’un  chou et 2 ou 3  betteraves qui seront  finement râpés.
 On peut à volonté y ajouter, 4  carottes, 3  poireaux, 3 pommes de terre, 2  navets, des champignons…
Mettre 500g de plat de côtes à cuire dans 2 litres d’eau froide pendant que vous épluchez les légumes et les coupez en julienne. Ecumez dès l’ébullition et ajoutez 500g de gîte ou de macreuse. Ecumez à  nouveau, ajouter  les légumes (sauf, le chou et betteraves) sel,  poivre,  1 oignon piqué de 2 clous de girofle, 1 gousse d’ail, 1 bouquet garni et une branche de céleri.
Le plat de côte, mis à l’eau froide formera la base du bouillon dans lequel le gîte, plus moelleux sera saisi.
Au bout de 3 heures de cuisson rajouter chou et betteraves et laisser encore cuire une vingtaine de minutes.
Servez bien chaud avec une cuillère de crème aigre. Ou sinon, mettez simplement un peu de vinaigre au fond de chaque assiette, servez et rajouter de la crème fraîche.
Vous pouvez ensuite manger la viande du Bortsch en plat de résistance, avec des cornichons, du raifort et des pommes vapeur.