Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2012

Transport du Fauteuil Roulant en Avion.

voyage,russieLe visa pour la Russie m’a enfin été délivré !  A 48h du départ, il est temps de s’occuper des derniers préparatifs et en particulier du transport de mon indispensable compagnon de voyage : mon fauteuil roulant.
Rappel des épisodes précédents. Comme vous le savez, chers lecteurs de Russie en Roulettes, ce n’est pas mon premier voyage en Russie. Jusque-là, le transport du fauteuil n’avait pas posé problème. Or, quelle ne fut pas ma surprise,  lorsque l’agence de voyages m’a contacté pour me demander : la hauteur, la largeur, l’épaisseur et enfin le poids exact de mon  fauteuil roulant. Et ce, à la demande de la compagnie aérienne Air France. Peut-être y a-t-il maintenant des consignes de sécurité ? Toujours est-il qu’il m’a fallu dans l’urgence retrouver la notice avec les caractéristiques du fauteuil, car s’il est toujours possible de le mesurer, le peser, surtout lorsque on y a rajouté des accessoires, est plus compliqué.
Pour mes autres voyages en avion j’avais fait fabriquer, sur mesure, une housse destinée à protéger mon fauteuil. Il a donc fallu aussi peser la housse et le papier bulle qui l’enveloppe. Enfin bref, l’affaire est dans le sac, le fauteuil aussi…
La prochaine fois qu’il roulera, ce sera pour aller à la rencontre du cavalier d’Airain !

26/08/2012

Visa pour la Russie

Depuis quelques mois, j’envisage de repartir en Russie, mais cette fois en autonomie, et bien sûr,  avec mon fauteuil roulant.
La première étape avant le départ pour la Russie est donc l’obtention du visa.
Vous connaissez, chers lecteurs de Russie en roulettes, les difficultés des démarches auprès des maisons départementales des personnes handicapées (MDPH). L’obtention du visa pour la Russie relève aussi des 12 travaux d’Asterix et de la recherche de l’obtention du laisser passer A 38 ! Un premier conseil, mieux vaut commencer vos démarches le plus tôt possible, cela vous évitera les nuits blanches  avant le départ. La première étape est de choisir votre hôtel qui vous délivrera le fameux VOUCHER touristique. Il ne s’agit pas d’un visa, mais simplement d’un document attestant de votre lieu de résidence et des dates de votre séjour. Bien entendu, vous savez qu’il vous faudra un passeport en cours de validité. Mais il vous faudra aussi une attestation d’assurance originale d’une compagnie  acceptée par la Russie. Je pensais avoir un document conforme…et bien non ! Et je passe sur la classique photo d’identité qui doit  avoir moins de 6 mois.
Reste enfin à compléter le formulaire de la demande de visa qui n’est que la première étape de la procédure. Et là, mieux vaut être à l’aise avec les formulaires en ligne et avoir un ordinateur bien paramétré.
Dois-je vous l’avouer, chers lecteurs de Russie en Roulettes, j’ai été pris par le temps et  la complexité des démarches. A jour J -15 du départ prévu, il fallait trouver une solution. J’ai donc confié mon dossier à une agence de voyage spécialisée qui s’occupe de toutes les formalités administratives. Et c’est là que j’ai appris que mon attestation d’assurance,  qui ne mentionnait pas spécifiquement la Russie, n’était peut-être pas  valable. Mais problème vite résolu, il suffit de prendre une assurance spécifique pour le voyage.
Etant passé par une agence, je n’ai donc pas eu l’opportunité de me rendre au premier centre de visas pour la Russie . Depuis le 6 juin 2012 ce centre est maintenant l’unique accueil parisien de demandeurs de visas pour la Russie.
Epilogue, dans un prochain billet…