Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/06/2011

Chanter Brassens !

Pour avoir chanté Hécatombe,  la chanson de Georges Brassens, alors que des policiers passaient sous son balcon,  un gars de Rennes,  vient d’être condamné à payer  200 Euros d’amende et effectuer 40 heures de travail d’intérêt général. Paradoxe, en ce moment et jusqu’au 21 août 2011 se déroule à la cité de la musique   une exposition intitulée Brassens ou la Liberté.
A quelques jours de la 30ème fête de la musique, prévue le 21 juin 2011,  cette surprenante décision de justice du tribunal correctionnel de Cherbourg,  a suscité un mouvement de soutien. Après une mobilisation lancée sur internet, des contestataires toulousains ont manifesté devant le commissariat de la ville rose en chantant le 4ème couplet de la chanson de Brassens. Interpellations, convocations, auditions…
Alors, attention, si vous participez à la 30ème fête de la musique choisissez bien votre répertoire !

Aujourd’hui face à cette privation de liberté nous sommes tous en situation de handicap.
Heureusement, autour de l’exposition Brassens ou la Liberté  la cité de la musique,   propose comme toujours,  un ensemble d’adaptations et d’activités aux différents types de handicap. Que vous soyez en fauteuil roulant, malentendant, ou déficient visuel n’hésitez pas à vous rendre à la cité de la musique.
 Russie en Roulettes rappelait récemment l’importance de l’expression artistique dans la société. De nombreuses écoles de la République  portent le nom de  Georges Brassens, il en existe même une en Tunisie, faudra-t-il bientôt les débaptiser ?
La renommée du poète Sétois  a largement dépassée  la France. On  trouve même des interprétations des chansons de Georges Brassens en Russe. Russie en Roulettes vous propose d’écouter Brave Margot en Russe.

Commentaires

Les commentaires sont fermés.