Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2010

Handicap et accompagnement

Alors que les vacances d’été 2010 se terminent, les médias traitent dans   leur rubrique faits divers,  le drame de cette mère célibataire de 44 ans qui a tenté de se suicider après avoir tué sa fille Mélanie âgée de 8 ans. Mélanie était atteinte de paralysie cérébrale.
En France, l’infirmité motrice cérébrale/ la paralysie cérébrale, touche  125 000 personnes. Un nouveau-né sur 450, soit 1800 nouveau-nés par an.  Elle résulte de lésions survenues sur le cerveau en développement de l’enfant pendant la  période fœtale, l’accouchement ou les premières années de la vie. Ce handicap moteur est la 1ère cause de handicap chez l’enfant et l’adulte.
Ce  drame qui est vraisemblablement un drame  de la solitude révèle la triste réalité à savoir l’absence d’accompagnement des familles et des enfants subissant ce handicap.
Cet accompagnement devrait être la priorité,  mais il est limité par le manque de moyens humains et financiers.  Certes l’été 2010 n’a pas été comme en Russie un été de canicule. Mais en limitant ce drame à la page des faits divers, il semble que notre société  ne comprend toujours pas  qu’il est  urgent d’accompagner les personnes dépendantes mais aussi leur famille.

Commentaires

oui je me rappelle ce terrible fait divers...il m'avait bouleversé...je suis institutrice et nous essayons d'accueillir les enfants handicapés...c'est un droit ! Hélas nous manquons cruellement de moyens
je suis très en colère face à l'Etat qui n'assume pas !

Écrit par : mona | 08/01/2011

Les commentaires sont fermés.