Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/07/2009

Visite du Métro de Moscou.

Le voyageur en Russie se voit souvent proposer par les agences, la visite du métro de Moscou.  Véritable musée, par la beauté de sa décoration, ce métro conçu après celui de Londres et de Paris date de la période soviétique. L’accessibilité du métro de Moscou  pour le voyageur handicapé a récemment fait l'objet d'une conférence de presse. Toutes les stations de métro de Moscou ne pourront être rendues accessibles. Certaines stations sont à plus de 40 mètres de profondeur et pour d'autres,  une modification de l'architecture en surface est envisagée pour construire des remontées pour les personnes en fauteuil roulant. S'agit-il en cette année d'égalité des chances à Moscou, d'une réelle volonté politique  ou d'un effet d'annonce ? Le métro parisien reste inaccessible au voyageur en fauteuil roulant, la RATP  a certes fait des efforts sur les lignes de bus, mais beaucoup reste à faire.

18/07/2009

Voyage en Russie sans Handicap

La lecture des livres consacrés à l’histoire Russe est une des façons de préparer son voyage en  Russie. En cette période de vacances, la revue n° 344 de L’Histoire consacre un numéro spécial à la Russie intitulé : La Russie d’Ivan le Terrible à Poutine.
Quatre grands thèmes sont abordés : La terre et les hommes, l’autocratie, « l’âme russe » et  l’Empire. Ce numéro, accessible à tous, riche en iconographies, est une bonne initiation   aux périodes clés de l’histoire Russe et à sa culture. De la Comtesse de Ségur à Diaghilev,   L’Histoire rappelle aussi l’apport de la Russie  à la culture Française.

07/07/2009

Handicap : Rééducation des IMC et Innovation en Russie.



La recherche et l’innovation en matière de rééducation ont permis à des générations d'enfants et d'adultes souffrant de paralysie cérébrale d'évoluer vers un peu plus de « confort » et parfois d'autonomie face au handicap. Russie en Roulettes s'est déjà fait l'écho de l'innovation que  présenterait, la combinaison  de la société «Adele » en Russie. S'agit-il vraiment d'innovation en matière de rééducation des IMC ?
L'article de la revue Faire Face IMC : Techniques de Pointe pour plus de Confort, (n° 5 supplément au n° 675 de Faire Face magazine de l'APF  mai 2009)  synthétise remarquablement  quelques éléments du savoir-faire et de l'expérience longuement  acquise par des médecins  spécialistes de la paralysie cérébrale en France. À ses chers lecteurs, Russie en Roulettes recommande de se procurer ce numéro  édité par l’APF.
Cet article soulève aussi, l'évolution du contexte juridique qui depuis la loi de 2002 donne  de nouveaux Droits aux patients. Une meilleure information du patient, sur les conséquences envisageables des interventions et les impératifs de la rééducation sont certes des avancées. Toutefois cette  juridiciarisation  des rapports occasionne peut-être un changement voire un « recul » dans la pratique de rééducation de la paralysie cérébrale en France.
Pourquoi Russie en Roulettes s'autorise à énoncer cette hypothèse ? Et à quel titre ?
En effet, un livre récent : Le handicap par ceux qui le vivent, sous la direction de Charles Gardou  Professeur à l'université Lumière Lyon 2, donne la parole "exclusivement à des femmes et des hommes en situation de handicap. Experts, au sens premier du terme, ils « éprouvent », ils  savent par expérience les  résonances d'une déficience motrice, physique, auditive, visuelle, intellectuelle ou psychique."
Dès lors,  Russie en Roulettes peut sur la base de son expertise rappeler que la rééducation de la paralysie cérébrale pratiquée, de façon active   il y a plus de 30 ans a permis à des générations d'enfants, aujourd'hui adultes, de développer le maximum de leur potentialité.

Aujourd'hui, par exemple est-il pertinent comme on le propose trop souvent de systématiser l'usage notamment du fauteuil roulant au lieu d'encourager la marche ? Parfois, même chez les jeunes enfants atteints de paralysie cérébrale ? Sachant que c’est au cours des premières années que se font les acquisitions fondamentales. Chaque situation de handicap est certes différente, mais le principe de précaution qui semble prévaloir actuellement dans la rééducation de la paralysie cérébrale est peut être excessif.