Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/11/2008

Adoption d'Enfants Handicapés en Russie.

L'adoption internationale  d'enfants est parfois le choix d'hommes et de femmes souhaitant devenir parents. La Russie serait, selon un récent article du Figaro, un pays encourageant l'adoption d'enfants Russes, en situation de handicap. En Russie,  la procédure d'adoption d'enfants handicapés ou administrativement dénommés enfants «à particularité» est facilitée par  des organismes autorisés à l'adoption. Médecins du monde, premier organisme autorisé à l'adoption  en France revendique : «En 2007, sur les 214 adoptions qu'il a réalisées, pas moins de 33 ont concerné des enfants, à particularité, soit 18 %. ». Pourquoi ne pas favoriser la coopération Franco-Russe, les échanges de savoir  dans le domaine de l'enfance handicapée en Russie ? Malheureusement des enjeux économiques semblent prévaloir.

Commentaires

Je suis très heureuse que des enfants, en particulier porteurs de handicap ou malades, puissent trouver des familles que ce soit en France, ou ailleurs.
Mais en fait, sans vouloir du tout polémiquer, il y a quelque chose qui me choque et m'attriste dans le fait qu'il "soit plus facile" d'adopter un enfant handicapé plutôt qu'un enfant "ordinaire"... que ce soit en France, ou pour les pays ouverts à l'adoption internationale. Cela veut vraiment dire que ce sont des enfants "dont personne ne veut" pas même le pays qui les a vu naître !!! C'est une triste réalité, et bien sûr tant mieux, mille fois tant mieux, que ces enfants trouvent des familles aimantes et prêtes à les accueillir, plutôt que de rester dans des orphelinats où leur prise en charge laisserait plus qu'à désirer...
Mais... On sait que c'est un parcours du combattant d'adopter, que parfois des parents attendent des années, tout en rendant visite régulièrement à leur "enfant" (qui se retrouve aussi otage de cette situation, et pourra même en souffrir dans son développement) et en faisant des dons, parfois très conséquents...
L'adoption d'un enfant handicapé n'est pas la même démarche que l'adoption d'un enfant "ordinaire"...
Ce sont des sujets très sensibles et délicats, je ne juge personne, ce sont juste des pistes de réflexion... Pour autant, tout aussi bien que quand on attend un enfant, on devrait attendre l'enfant "tel qu'il est", quand on adopte un enfant, on devrait recevoir aussi l'enfant tel qu'il est. Une société, un état devrait avoir autant à coeur de veiller au bien-être de "ses" enfants, "ordinaires" ou handicapés.

Écrit par : helene | 16/11/2008

Bonjour Hélène ,
Merci pour ces réflexions qui expriment remarquablement la complexité, de l'adoption internationale. La place du handicap dans la société, en Russie mais aussi en France.

Écrit par : kolosyki | 16/11/2008

Les commentaires sont fermés.