Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2008

LA Russie Producteur de Pétrole

Dans un contexte de hausse du baril de pétrole, la Russie et  les pays limitrophes de l'Océan Arctique : Etats-Unis, Canada, Groenland, Danemark Norvège – se sont réunis à Copenhague du 27 au 29 mai 2008.   Le réchauffement climatique et la fonte des glaces ouvrent de nouvelles voies maritimes, et des possibilités futures d'exploitation des richesses contenues dans le sol Arctique. Selon certaines estimations, l'Arctique recèlerait  1 /4 des richesses de pétrole et de gaz au monde. Depuis 1982 la Convention  de Montego Bay pose les règles du droit de la mer. Montego Bay définit une  zone économique exclusive (ZEE). A partir de ses côtes, un Etat a l'exclusivité de l'exploitation des ressources naturelles jusqu'à  200 milles nautiques.(un mille nautique = 1852 m).  Néanmoins, la ZEE peut s'étendre jusqu'à 150 milles nautiques. C'est le rôle de la commission de l'ONU  dite : « Des limites du plateau continental », d'examiner, à partir d’éléments juridiques et géologiques, les demandes d'élargissement. La Russie, depuis 2001, tente de démontrer que la dorsale Lomonosov,  chaînes de montagnes sous-marines, est géologiquement Russe. L'ONU n'ayant pas été convaincue, demande un complément d'information. Dans d'autres régions du monde des Etats revendiquent l'élargissement de leurs ZEE. Comme les Etats qui ont signé la Convention  de Montego Bay avant 1999,  la Russie a jusqu'à mai 2009 pour déposer ses demandes auprès de  l'ONU.

 

Les commentaires sont fermés.